alain & sandra diaz

 

Guitare & danse flamenca

Perpignan, Catalogne, France

Concerts - Stage, Workshops, Masterclasses - Créations

Alain & Sandra Diaz

Perpignan-la-Gitane, cœur historique du flamenco en France

 

Vers 1280, Jacques II roi de Majorque, comte de Roussillon et de Cerdagne, baron d'Aumelas et seigneur de Montpellier, donne le droit d’asile à la communauté gitane. Les gitans, principalement d’origines andalouses, se sédentarisent alors et aujourd'hui la ville possède une des plus grosses communautés gitanes européennes, à demeure en Catalogne française depuis plusieurs siècles.

 

La deuxième vague flamenca arrivera en 1939, avec les réfugiés républicains espagnols, fuyant le franquisme. La Retirada, du mot « retraite (des troupes) » en espagnol et catalan, est l'exode des réfugiés espagnols de la guerre civile. À partir de février de cette année-là, ce sont plus de 450 000 républicains qui franchissent la frontière franco-espagnole à la suite de la chute de la Seconde République espagnole et de la victoire du général Franco. Venus de toute l’Espagne, d’Andalousie comme de Navarre, beaucoup resteront à Perpignan, tout près de la frontière. Les chants, les rythmes, les palos obtiendront alors eux aussi de facto comme de jure la nationalité française.

 

Le flamenco est un des nombreux exemples de ce formidable creuset de cultures et d’influences composant la république. Française.

ALAIN DIAZ

 

Fils de réfugiés andalous, Alain Diaz hérite de la passion de son arrière grand-père, Donato Diaz guitariste et luthier.

 

C’est à Malaga, avec le guitariste Gabriel Cabrera à la Peña Juan Breva, qu’il se forme au toque Flamenco.

 

Avec l’Orchestre Philharmonique de la Ville de Malaga, Alain Diaz fera la tournée des grands théâtres d’Andalousie, de Madrid et de Barcelone avec Aljibe, sinfonia flamenca de Manolo Sanlucar, avec Jose Merce, Manolo Soler, Charo Manzano.

 

De retour en France, il accompagne le chanteur Pepe de Granada, et forment ensemble avec Sandra Diaz le Cuadro Flamenco Alhambra.

 

Depuis 2004, il encadre l’atelier de guitare flamenca à la Casa Musicale de Perpignan et accompagne la danse flamenca au Conservatoire à Rayonnement Régional de Perpignan.

 

Il a dans ses compositions et son jeu de guitare une authenticité musicale qui inspire et souligne le Cante Flamenco et le Baile Flamenco.

 

SANDRA DIAZ

 

Petite-fille de réfugiés espagnols originaires d'Almeria de la familia Los Caracos de Tabernas, Sandra Diaz est née avec le flamenco traditionnel.

 

Elle a mit en scène ses créations avec les artistes du «Cuadro Flamenco Sandra Diaz » et «Perpignan Flamenco 7,8,9 y10». Gracieuse et puissante la créativité de sa danse en font une artiste très appréciée et sollicitée.

 

Sandra Diaz est professeur de danse flamenco au Conservatoire de musique, danse et art dramatique, ainsi qu'à la Casa Musicale de Perpignan.

 

Sandra Diaz la coordinatrice des soirées Peñas Flamencas de Perpignan.

Quelques références

 

Festival d'Art Flamenco de Mont-de-marsan

Festival " Voix De Femmes "

Festival " Un week-end avec Elles "

Festival Méditerranéen

Festival International de Flamenco Valmy

Festival Lyrique des pays catalan, avec Diego Tosi et Emilie Benterfa

Festival " Aujourd'hui Musiques "

Festival de percussions "Rencontre autour de la batterie et du Flamenco"

Festival Flamenco de Bédarieux

Festival Jeudis de Perpignan

Sandra Combelle ( Jazz Claquettes / Flamenco Zapateado )

Festival Ascension Flamenca Banyuls Sur

A propos de Alain Diaz

 

Depuis des années, la réputation artistique d’Alain Diaz, guitariste français fils de républicains espagnols, voyageait subrepticement de bouche en bouche. L’homme se faisait rare, et seulement en occasions privées nous nous étions brûlé le cœur à son écoute.

Car le Flamenco n’est pas une discipline artistique, c’est un art habité et incandescent : il mobilise et consume l’humain, de chaque côté de la scène, la tension de l’artiste n’ayant d’égale que celle du spectateur.

 

Tout y est fait d’instants précieux, de moments-clé où les sens en alerte décryptent les échos du passé, les nuances de l’interprétation ainsi que la sauvage malignité du duende, cher à Federico García Lorca.

 

Ce que l’on attend, ce que l’on guette, c’est ce moment où l’artiste sortira de soi-même pour affronter la scène, ce moment d’inspiration irrépressible qui va le mettre en danger, le pousser vers un dépassement et le conduire à faire appel au registre des instincts.

 

L’une des clés essentielles de la force du Flamenco se cache peut-être là, dans la révélation d’une expression instinctive devenue socialement incorrecte dans nos contrées : une recherche de la grâce et de la beauté tout comme de l’enivrante expression d’une énergie impétueuse et libre, de la rage à nier la mort et à défier la vie.

 

Peu d’artistes nous ont confirmé en être capables. Alain Diaz nous l’a montré: il nous fait l’honneur maintenant de nous incendier en place publique.

 

Depuis plus d’une décennie, les afficionados du maestro flamenco espéraient se faire brûler par ses compositions et ses incroyables improvisations, non plus en talentueux accompagnateur mais en version soliste. Par l’émotion et par le feu, Alain Diaz marque donc le pas, l’homme enflamme ses compositions. Car les guarijas, bulerias, tangos ou alegrias se moquent totalement de la vie prétendument moderne, si nous ne sommes pas présents pour l’incendie.

 

Àngeles Neira, El Paìs.

En concert

 

Le duo Diaz interprète son répertoire puro. La guitare est l’esclave de la danse, la soutient puis l’envole. Les palmas claquent, balancent le contre-point aux talons. Soleás, siguiriyas, alegrias et bulerías hurlent l’air, la scène se fait plus dense.

 

La douceur et l’agressivité, le chaud et le froid, le masculin et le féminin se défient, s’épousent en un dialogue farouche, pur et cru, entre deux artistes s’élevant sans filet, risquant tout, et à chaque instant.

 

Un concert unique de par ses rythmes, sa puissance et son émotion à l’état brut. Alain et Sandra Diaz ont reçu l’éloge unanime de la critique aficionada et du public. Mais l’important n’est pas cela : le cri primordial est sur scène.

 

Ce spectacle est aussi disponible en version trio (avec percussions, cajon,..) et quatuor (avec chant et percussions).

STAGES, WORKSHOPS & MASTERCLASSES

 

 

GUITARE FLAMENCA

 

Les élèves d’Alain Diaz ont un mot qui revient souvent : didactique. Alain possède le don rare de transmettre son art sans académisme aucun. Ses explications sont claires et précises, volontairement sans solfège, à l’image de l’enseignement séculaire gitan. Ses stages, workshops ou masterclasses peuvent intégrer plusieurs niveaux, de débutant à professionnel, à partir de quinze ans.

 

Depuis 2004, Alain Diaz encadre l’atelier de guitare flamenca à la Casa Musicale de Perpignan et accompagne la danse flamenca au Conservatoire à Rayonnement Régional de Perpignan.

 

Un concert de restitution de ces ateliers est conseillé.

DANSE FLAMENCA

 

C’est par passion pédagogique que Sandra Diaz a divisé sa carrière artistique. L’enseignement, mais surtout l’apprentissage est pour elle synonyme d’ouverture et de liberté donnée.

 

Depuis 2003, Sandra Diaz est professeur titulaire de danse flamenco au Conservatoire de musique, danse et art dramatique, ainsi qu'à la Casa Musicale de Perpignan. Ses cours sont accompagnés en direct par la guitare de Alain Diaz.

 

Ses stages, workshops ou masterclasses peuvent intégrer plusieurs niveaux, de débutant à professionnel, à partir de quinze ans.

 

Atelier Sandra Diaz, Casa Musicale : vidéo

CREATIONS

 

Alain et Sandra sont passionnément ouverts à toute proposition de collaboration avec d’autres musiciens du monde entier, d’autres cultures, d’autres rêves. Le mélange restant l’essence même du flamenco, musique venu d’Inde, dominée par l’Andalousie, échappée à Cuba, d’influences arabes, juives, africaines, caribéennes, toujours de retour à chaque fois plus heureuse, plus folle et libre. Née pour exprimer les émotions humaines.